fbpx

This post is also available in: enAnglais

Bonjour François, je te laisse te présenter et me décrire ton parcours.

Je m’appelle « The Coach », j’ai 28 ans et je suis Coach Mental chez Oserv Esport. J’ai un parcours assez atypique…j’ai passé quelques temps à la Gendarmerie, où j’ai été imprégné de valeurs fortes telles que l’esprit de corps, la détermination, le dépassement de soi…

Après cela, je me suis orienté vers l’aide à la personne et la thérapie. Pour lutter contre les addictions, dépasser les phobies et aider à la gestion du stress. Peu après je me suis dirigé vers la formation professionnelle où j’ai pu intervenir en tant que Formateur auprès de grandes entreprises comme Nestlé.  À la recherche d’un impact plus fort auprès des gens, je me suis tourné vers le Coaching Mental pour des sportifs : des sports comme le Krav Maga ou le Crossfit. Dans ces sports, on travaille énormément dépassement de soi et mon impact était intéressant.

Les sportifs étant déjà très entourés, je me suis finalement lancé dans l’eSport… je suis alors rentré chez OSERV ESPORT en tant que Coach Mental.

Qu’est ce qui t’as amené à devenir coach mental ?

J’ai commencé à m’intéresser tout d’abord au coaching mental pour les sportifs. J’ai rapidement constaté que les sportifs étaient déjà énormément conseillés et accompagnés. C’est un marché assez « bloqué ». Un peu par hasard et surtout par curiosité, j’ai envoyé un CV à OSERV ESPORT. Ils ont longuement étudié ma candidature et m’ont pris en tant que Coach pour leur équipe R6.

Mais à l’origine, je ne suis pas gamer ! De fait, je me suis proposé comme Coach Mental. Nous avons fait un test avec l’équipe de R6, ce qui m’a permis de me familiariser avec le milieu et surtout de faire un constat : une grande majorité des joueurs semi-pro –et même certains joueurs professionnels – ne savent pas optimiser leur efficacité. Ils ne savent pas gérer les émotions, les défaites, le stress, les aléas de la compétition. Nous avons travaillé ensemble la gestion du stress, comment être mieux focus, mais aussi comment gérer les conflits et mieux communiquer en interne. Même l’échauffement, qui est une évidence dans les sports plus « traditionnels », est une pratique rarement utilisée à son potentiel maximal dans le milieu du jeu vidéo !

Qu’est-ce qu’un coach mental pour les eSportif ? 

C’est un grand débat, savoir si l’eSport est un sport à part entière (rire). Mais en tout cas il y a une nette différence par rapport aux besoins des sportifs : Dans les sports plus « traditionnels » à haut niveau, cela demande une capacité physique très forte. Et pour arriver à ce niveau, on a forcément un mental fort, l’un n’existe pas sans l’autre. 

D’un autre côté, la différence entre un bon joueur et un joueur « lambda » est très fine : c’est un peu comme du poker, on se rend compte sur le long terme qu’un joueur est vraiment au-dessus. Via des actions, une constance dans la performance. C’est extrêmement basé sur le mental, je dirais que c’est un mix entre le poker et les échecs : dans la tête des joueurs eSportif, ça fuse tout le temps ! C’est un aspect crucial le mental, c’est ce qui contrôle leurs mains, leur tête… leur jeu !

Les Coaches Sportifs qui commencent à se mettre dans l’eSport ne savent pas forcement que la partie mentale est très forte, et ils ne sont pas forcément formés sur ça. Je dirais que c’est ça la principale différence. Travailler le mental n’est pas optionnel quand tu fais de l’eSport : c’est prioritaire !

Quel est le rôle de la préparation mentale dans l’eSport ?

Je commencerais par préciser que la préparation Mentale n’est qu’une partie du coaching mental, mais pas tout le coaching mental. La préparation, c’est en amont de la compétition. Hors dans mon travail, j’englobe aussi les mentalités que tu peux avoir sur ton jeu de manière générale, peu importe que le joueur soit en compétition ou non et ce tout au long de l’année. J’essaye de donner les bonnes mentalités pour atteindre les objectifs des joueurs.

Dans un sens, c’est un soutien psychologique, mais c’est surtout les aider à comprendre pourquoi ils n’arrivent pas à tirer le maximum d’eux-mêmes. Le Coaching Mental, c’est aussi l’après : analyser ce qu’il s’est passé et pourquoi cela s’est passé, entre autre. Et puis, éviter qu’ils prennent la grosse tête aussi (rire)

On voit très régulièrement des équipes asiatiques faire des « remontada » impressionnante. Est-ce que c’est une question de culture, ou y’a t-il un entrainement derrière selon toi ?

Ça dépend des jeux, ils ne sont pas excellents sur tous les jeux ! Mais là où ils excellent, c’est aussi parce qu’il y a cette culture de l’eSport qui est très présente, et ce depuis longtemps. Les joueurs sont hyper médiatisés, ils sont comme des vitrine marketing comme les joueurs de foot en Europe. 

En Corée, le Coaching Mental est connu depuis longtemps, les joueurs sont hyper bien encadrés. Je pense que si nos joueurs avaient le même entrainement et le même suivi, on aurait globalement un niveau supérieur. C’est d’ailleurs pour ça que je fais ce métier, pour la professionnalisation de l’eSport. Que les joueurs aient un vrai encadrement (que ce soit coach mental ou autre), ça ne peut être que bénéfique et ça ne peut qu’augmenter le niveau compétitif. 

Qu’est-ce que tu dirais à des jeunes qui veulent devenir Coach Mental ?

Il faut développer énormément leur réflexion et leur intellect. Et vraiment, j’insiste là-dessus: lire énormément, apprendre dans tous les domaines possibles et inimaginables. Tu ne peux pas avoir une mentalité correcte et faire face à toutes les situations si tu n’apprends pas dans tous les domaines. Par exemple, tu peux apprend à jouer du piano et te rendre compte que ça t’aide à gérer mieux tes mouvements et ta précision. Tu peux lire « l’art de la guerre » et apprendre des choses sur différentes stratégies mentales. Il faut chercher à apprendre partout et tout le temps.

De manière plus générale, il faut savoir accompagner, et écouter plus que parler. Également, ne jamais donner trop de conseils : Tous les gens ont les capacités mentales pour comprendre d’eux-mêmes les situations dans lesquels ils sont et les problèmes auxquels ils font face. Plus que conseiller, il faut les amener à réfléchir dans le bon sens pour qu’ils trouvent eux même les réponses. Je ne suis là que pour aider les gens à réaliser leurs rêves et atteindre leurs objectifs

Que dirais tu à une Team qui pense ne pas en avoir besoin ?

J’en ai croisé beaucoup ! En fait, on en a besoin à partir d’un certain point : Au départ tu gères ton jeu. Ensuite, tu gères ton jeu en équipe. Ensuite ta communication. Et puis tu vas arriver à un seuil, ou comme en musculation, tu as besoin d’un coup de pouce extérieur pour continuer à avancer.
Les teams qui atteignent ce niveau ont deux choix : soit ils se rendent compte de leur besoin, et c’est comme ça qu’ils avancent, soit ils disband.

Il y a souvent des problèmes de communication interne –due aussi à la jeunesse des eSportifs- et c’est aussi un des points sur lequel j’interviens. Souvent les joueurs pense les conflits comme une somme d’ « action réaction ». Mon but étant aussi de leur faire voir que c’est plutôt « action réflexion réaction. »

Je commence une game dans 10 minutes et je suis un peu stressée, c’est mon BO diamant. Qu’est-ce que tu peux faire pour moi ? 

Dis-toi que le but de jouer c’est de s’entrainer. Plus tu fais de compétition, plus tu comprends tes erreurs, comment les gens fonctionnent et les différentes mécaniques du jeu…Si tu stress avant un mach, c’est que tu n’es pas dans le bon focus : C’est que tu te projette dans le futur. Le stress, c’est provoqué par une projection, tu te dis « si ça se trouve ça va mal se passer ». C’est donc que tu n’es pas dans le moment présent. Pour bien jouer, il faut être focus sur le moment présent.

En plus de ça, tu es dans quelque chose d’hypothétique, donc tu te fais mal pour rien. Il faut vivre le moment présent et rester focus, rien n’est encore arrivé de toute façon ! Pense performance, et le stress ne peut pas venir si tu es focus sur ce que tu accompli sur le moment.

Tu peux me parler de tes projets à venir ?

Ah ! Beaucoup de projet ! Tout d’abord, pour développer le mental des joueurs à plus grande échelle, je propose mes services sur www.thecoach.gg .
Ensuite, avec mon associé, nous avons créés www.Galibelum.fr, une plateforme de mise en relation entre les marques voulant sponsoriser l’eSport et les acteurs de celui-ci (structures, streamers, créateurs d’évents et même éditeurs de jeu). Pour finir, une application mobile de Coaching Mental en développement.

Merci beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *