This post is also available in: enAnglais

Article complet de Joseph Nguyen disponible ici : https://centres-dinteret-jeux-video.com/jtpv-kaliento-chauffe-mains-reutilisable-pour-gamers/

Un test de 21 jours avant d’écrire cet article

Je vais être honnête avec vous. Avant ce test, j’étais très sceptique. Je voyais tous ces joueurs pros frotter leur main religieusement en espérant que ça allait leur apporter la victoire, mais je n’étais vraiment pas convaincu. Je n’étais tellement pas convaincu, que j’ai décidé d’en acheter un « juste pour voir » et je me réconfortais en me disant que je m’en servirai pour charger mon téléphone pour mes déplacements professionnels.

Ensuite, je suis allé sur le site du fabricant pour voir leurs arguments. Et là  aussi, je voyais la différence, mais je n’arrivais pas concrètement à réaliser ce que ça allait m’apporter. On voit sur le site par exemple, qu’on gagne 60ms en temps de réaction (ms = milliseconde, millième de seconde). Impossible pour moi de me représenter 60ms et les conséquences que ça pouvait avoir sur mon jeu, sur mes performances.

Le système de mesure de performances, Aimlab

Déjà, écartons une méthode de mesure que je vois trop souvent et qui ne prouve absolument rien : cette méthode consiste à se baser sur son ressenti. On voit quelques vidéos où la personne fait des tests pour finir par “ouais, je sens que ça marche bien”. Votre ressenti est beaucoup trop instable et variable pour être une référence.

Pour la mesure de performance, j’ai utilisé l’outil Aimlab que l’on peut télécharger sur Steam. Ce que j’aime avec cet outil, c’est que l’on a des mesures précises et que l’on peut travailler des facettes de la visée de façon très précise.

L’exercice que je me suis fixé

Pour mesurer les avantages ou non du Kaliento, j’ai tout simplement décidé de m’échauffer en étant le plus à froid possible. J’ai décidé de m’échauffer juste après m’être réveillé et d’être passé aux toilettes. J’ai déjà fait ces mesures sans le Kaliento il y a un peu plus d’un mois en faisant des mesures sur 14 jours. Les 7 premiers jours, je n’avais pas froid du tout et un échauffement de 15 minutes me suffisait largement pour atteindre les seuils que j’ai décrits ci-dessus. Les jours 8 à 14, on n’avait plus de chaudière et il y a eu une vague de froid, bref c’était parfait. Ici, la différence a été vraiment violente, j’ai vraiment galéré à atteindre mon seuil. Au lieu de 15 minutes, je mettais entre 25 et 30 minutes pour y arriver.

Conclusion sur ce test

Donc clairement, la chaleur joue énormément sur le temps d’échauffement. Je ne pensais vraiment pas que ça serait de cet ordre-là. Avec le Kaliento et quand on a les mains gelées, on divise le temps requis pour un bon échauffement de moitié au moins et quand on est en température ambiante, on gagne jusqu’à un tiers du temps.

Pour moi, c’est un franc succès. Et je le recommanderai à des joueurs qui sont sérieux dans leur objectif de monter le plus haut possible, voire même de devenir pro. La raison est extrêmement simple et je me répète ici : « vous ne voulez pas perdre vos scrims à cause de la mécanique. Vous voulez être au top mécaniquement pour apprendre le plus important : la stratégie, la composition, la tactique, l’exécution de tous ces éléments.

Si vous souhaitez plus d’informations notamment sur les résultat sdu test, n’hésitez pas à lire l’article complet ici : https://centres-dinteret-jeux-video.com/jtpv-kaliento-chauffe-mains-reutilisable-pour-gamers/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *